Des croches

planter des fleurs
des boutons de roses
oublier de changer l’eau
qu’elle se trouble, qu’elles se froissent

la fille qui frappe dans ma tete
ces mots qui hantent mes reves
je supporte plus

meurtriere oublieuse de mes nuits
t’imaginer dans le soleil
tu tombais nue dans l’ocean
nue si belle à en toucher

des nuages dans le vent
qui sagaces fondent dans l’horizon
la mort n’est pas la solution
elle est la fin de toutes les questions

toujours jeune amie
planter des roses dans ton lit
les épines qu’elles te soient maudites
des gouttes de ton sang
pleureront dans ma bouche

Laisser un commentaire