CHANSON NOIRE

Seule une chanson noire
Pour traîner nos misères au loin de la terre
Seule une chanson noire pour enlever à nos larmes les bleus de cet enfer

Vibration nostalgique d’un bleu d’urinoir
Ta vie désincarnée brille de cent mille écrins biseautés

Seule une chanson noire
Pour traîner nos misères au loin de la terre
Seule une chanson noire pour enlever à nos larmes les bleus de cet enfer

Chuchotement congelé d’un orang outang qui danse dans le ciel de l’enfer
Comme un arbre sec dans le feu de nos flammes infernales

Seule une chanson noire
Pour traîner nos misères au loin de la terre
Seule une chanson noire pour enlever à nos larmes les bleus de cet enfer

Comme un vent de suie qui habille les enfants de la nuit
Toujours les hyènes seront les trainardes dans ces feux de la passion humanoïde
Seule la vie hibernante de nos âmes bleuies s’en tirera un soir de juin
Quand dans les feux nourris de la St jean les sourcières de l’Hiver
Plongeront leurs masques platreux pour en faire des désirs à l’envie ensevelis

Seule une chanson noire
Pour traîner nos misères au loin de la terre
Seule une chanson noire pour enlever à nos larmes les bleus de cet enfer

Laisser un commentaire