Évolution

Il est définitivement étrange cet air qui reprend mon coeur
Il naît d’un songe bien moqueur
Une crise de l’inconscience, une fête de l’existence
Je me promène subitement au milieu de tant d’images
Peut être sont elles les majestueuses pensées d’une autre époque
Mon coeur semble si loin parfois
Qu’il aurait bien pu s’égarer dans les méandres du temps passé
Comment expliquer autrement cette foret de pins si grands
Où les ombres dansent dans une musique qui vient des astres
Lorsque je lève la tête c’est pour rencontrer le regard
D’un prince des Géants qui flotte sur le ciel
Où sont passés ces princes qui faisaient de nous des étrangers ?
Qui nous faisaient paraître bien petits nous les hommes ?
Ils nous étaient des maîtres à rêver
Ils nous hissaient loin de la fange, ils nous sortaient du réel
Quelques années passées avec eux nous faisaient grandir, nous rendaient maître de notre destinée

[flash éteint]
je pense soudain que je suis presque seul sur cette étrange galère
les pins, les ombres, le prince et moi
où est donc la femme, la reine de toutes les pensées,
celle qui règne sur nos corps, et aussi sur nos âmes
adieu donc ce monde où je ne veux pas grandir pour rester seul
adieu donc ce monde où les princes peuvent bien nous élever l’âme
mais cette âme je ne la veux certes pas seulement pour moi
je veux être grand pour pouvoir voir dans le soleil du matin un frère
je veux être une belle âme pour vivre en société
Pour changer en or ce que je touche ***************pour être un autre moi.

Laisser un commentaire