Virginie 1

j’ai vu ce regard tendu sous ces yeux apeurés

Ce corps redressé par ces glacis de bleu

Ta chair comme unique soleil.

J’ai vu ce coeur qui se bat contre les attaches.

Et là les ombres se cachent.

Pant 2003

Laisser un commentaire